Tout savoir sur l’huile d’argan

L’arganier, un arbre mythique

L’arganier (Argania Spinosa) est une espèce endémique poussant exclusivement au Sud-Ouest du Maroc. Cet arbre épineux au tronc noueux peut atteindre 10 mètres de haut et vivre jusqu’à 200 ans.

Devenue espèce menacée, l’arganier a été reconnu et classé comme patrimoine forestier mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1999.

L’arganeraie appartient au Royaume du Maroc et s’étend sur près de 83 000 km2. Les habitants de l’arganeraie ont un droit de cueillette et de pâturage contrôlés par les lois traditionnelles des villages berbères.

Le fruit de l’arganier ressemble à un gros abricot à la peau épaisse dont la chaire amère fait le délice des chèvres. Un arganier produit de 10 à 30 kg de fruits par an.

Un arbre unique aux ressources multiples

L’arganier est peu exigeant en eau, ses racines pouvant atteindre 30 mètres de profondeur pour récupérer les eaux profondes. Il possède une étonnante capacité d’adaptation : en cas de grande sécheresse il perd ses feuilles pour résister à l’évaporation et “reprend vie” lorsque le taux d’humidité augmente.

De cet arbre mythique, les populations locales ont de tout temps tiré des ressources multiples.
Du bois de chauffage ou de construction à l’huile d’argan cosmétique ou culinaire extraite de ses amandons, en passant par son feuillage ou la pulpe de ses fruits pour nourrir les animaux d’élevage, toutes les parties de l’arganier ont une utilité.

L’huile d’argan est le plus emblématique de ses trésors. Depuis des millénaires, les femmes berbères utilisent cette huile pour ses bienfaits cosmétiques et alimentaires. Les conditions climatiques pouvant être extrêmement rudes, la peau et les cheveux se dessèchent. L’huile argan est donc appliquée pour assouplir et protéger la peau et nourrir les cheveux.

L’huile d’argan est également utilisée en médecine traditionnelle. De la naissance à l’âge adulte, elle est omniprésente dans la vie des berbères, qui l’utilisent pour masser les nourrissons, aider à la cicatrisation des boutons de la varicelle, dans les traitements de l’acné des adolescents, chez les femmes enceintes pour assouplir la peau et éviter l’apparition des vergetures…

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other